Questions fréquemment posées

Vous avez des questions, nous avons les réponses!

Les maladies oculaires ne sont pas toujours accompagnées de symptômes. Par conséquent, le dépistage précoce de ces maladies permet de maintenir une bonne vision.

Suite à l’examen initial, un suivi complet et personnalisé vous sera offert. Plusieurs facteurs (l’hypertension, le diabète, l’hérédité, la prise de médicaments ayant des effets secondaires pouvant affecter les yeux, etc.) détermineront la fréquence de vos prochains rendez-vous.

De la naissance à 3 ans À l’âge de 6 mois et encore à 3 ans
De 4 à 19 ans Annuellement
De 20 à 64 ans À chaque an ou 2
À 65 ans ou plus Annuellement
Les personnes portant des verres de contact Annuellement

Votre enfant peut recevoir certains tests oculaires dès l’âge de 6 mois. Tous les tests de vision pour  enfants sont administrés selon son âge.   Des formes, des nombres ou des lettres sont utilisés pour évaluer l’acuité visuelle de votre enfant (la capacité de voir par rapport à des distances variées), la vision périphérique et la synchronisation des yeux par rapport aux mouvements et à la fixation. La détection possible des anomalies oculaires internes ou externes exige parfois l’application de gouttes et l’usage d’équipement spécialisé.

Nous vous encourageons à apporter vos lunettes lors de vos rendez-vous pour maintes raisons. Vos lunettes nous permettent de savoir ce que vous portez présentement et de préciser vos besoins oculaires individuels. Vos lunettes nous aident également à déterminer la base pour votre prochaine prescription, si celle-ci est requise. Si votre ordonnance ne doit pas être modifiée, vos lunettes seront examinées afin d’assurer qu’elles ne sont pas grafignées ou endommagées et qu’elles ne doivent pas être réajustées.

Des lunettes de soleil sont aussi recommandées pour des patients qui se font dilater les pupilles, car il y a plus grande sensibilité suite à cette procédure non douloureuse. La dilatation des pupilles est parfois nécessaire afin d’évaluer adéquatement les yeux.

Oui. On vous encourage fortement à porter vos verres de contact lors de votre rendez-vous. L’optométriste peut examiner l’efficacité de vos lentilles, effectuer l’ajustement de ces dernières et faire ses recommandations. L’idéal est de porter vos lentilles un minimum de deux heures avant votre rendez-vous afin qu’on puisse examiner les lentilles en position stable.

Il importe de faire vérifier ses verres de contact régulièrement, même lorsqu’elles sont confortables et claires. Les lentilles peuvent mener à des complications sans symptômes présents car les lentilles peuvent désensibiliser les yeux à la douleur et à l’irritation. Par conséquent, l’inflammation du tissu progresse et le traitement est retardé. Un examen complet de la vue peut effectivement détecter les changements subtils apportés par les lentilles et l’optométriste peut offrir des solutions pour corriger ces changements avant qu’ils deviennent sérieux. De plus, l’optométriste profitera de ce temps avec vous pour connaître votre routine et vous faire part de nouvelles technologies disponibles par rapport aux lentilles cornéennes. Pour ces raisons, un examen annuel est recommandé pour tous ceux qui portent des verres de contact.

L’ajustement peut s’effectuer à n’importe quel âge par contre, les patients doivent être en mesure de prendre bien soin de leurs verres de contact afin d’éviter des infections et des pathologies oculaires. Lorsqu’un enfant n’est pas en mesure de maintenir une routine saine, il incombe aux parents ou tuteurs de nettoyer adéquatement les lentilles, les remplacer régulièrement et  les insérer et les enlever  selon les directives.

Les gouttes mydriatiques dilatent les pupilles. Elles sont administrées dans le but de faciliter l’examen interne de l’œil.  La fréquence à laquelle les gouttes sont administrées est déterminée par votre optométriste de concert avec les symptômes, l’âge du patient, son bilan de santé et les antécédents familiaux. Les gouttes peuvent embrouiller la vue et sensibilisent les yeux à la lumière. C’est donc déconseillé de conduire un véhicule suite à cette procédure. Les effets persistent généralement de 2 à 6 heures après l’administration.

Les gouttes cycloplégiques relaxent le focus des yeux. Elles sont surtout administrées aux enfants et aux jeunes adultes. Elle cause également une vue trouble et une sensibilité à la lumière.

Les gouttes anesthésiantes (engourdir l’œil) sont administrées lorsqu’une procédure nécessite le contact entre un instrument et l’œil. L’anesthésie n’affecte pas la vue et ses effets persistent pendant environ 15 minutes. De plus, certaines gouttes contiennent un colorant qui aide à diagnostiquer des anomalies oculaires superficielles.

Dans la plupart des cas, les patients peuvent conduire leur véhicule suite à l’examen oculaire.  Par contre, si des gouttes mydriatiques (qui dilatent les pupilles) sont administrées, la sensibilité à la lumière est rehaussée pendant quelques heures suite à l’examen. Le cas échéant, on encourage la portée de lunettes de soleil. Les patients qui sont hypersensibles à la lumière peuvent choisir de se faire conduire à la maison après l’examen. D’autres gouttes peuvent également affecter temporairement le focus donc ces patients sont encouragés à porter des lentilles prescrites pour se déplacer du bureau à leur domicile.

“La souffleuse d’air » soit le test tonométrique sans contact (TTSC) est important car il mesure la pression du fluide intraoculaire. Votre optométriste recueille des données lors du test pour diagnostiquer le glaucome ou pour déterminer si une personne est à risque de développer cette maladie.   L’optométriste peut choisir d’autres procédures qui mesurent la pression intraoculaire si le test à jet d’air comprimé n’est pas toléré par le patient.

Un examen annuel pour les enfants qui ont 19 ans ou moins et pour les personnes âgées de 65 ans est couvert par OHIP. Certains adultes qui ont entre 20 et 64 ans avec certaines conditions médicales, sont couvert par OHIP. OHIP ne couvre pas l’ajustement ou la vérification des lentilles cornéennes requises pour les personnes qui portent des verres de contact. Le test d’imagerie rétinienne que nous administrons à nos patients n’est également pas couvert par OHIP. L’imagerie rétinienne permet de diagnostiquer une anomalie et d’évaluer sa progression en photographiant les parties postérieures de l’œil.

La vision 20/20 est un rapport indiquant l’acuité visuelle normale d’une personne pouvant voir certains détails à une distance de 20 pieds. Le rapport d’acuité visuelle de certains patients peut se situer au-delà ou en dessous de cette norme. Les détails des lettres, des illustrations ou des nombres  présentés lors d’un test d’acuité sont standardisés dans tous les bureaux d’optométristes.

Le nombre supérieur du rapport indique le test de distance (20 pieds) de la cible calibrée. Le nombre inférieur du rapport indique la distance à laquelle un patient ayant une vision normale (20/20) peut voir la cible d’une certaine grosseur. Par exemple, une personne ayant une acuité visuelle faible soit 20/400 signifierait qu’il/elle voit la même cible à 20 pieds qu’une personne ayant l’acuité de 20/20 voit à 400 pieds.  D’autre part, une personne ayant une acuité visuelle plus haute que la norme soit 20/15, est capable de voir les détails à 20 pieds tandis qu’une personne ayant l’acuité 20/20 peut les reconnaitre à 15 pieds.

Le domaine d’optométrie est en constante évolution grâce aux nouvelles technologies qui diagnostiquent et évaluent la santé oculaire. L’imagerie rétinienne permet l’examen des parties postérieures de l’œil et la documentation des changements notés. Certains problèmes de la santé tels que le glaucome, le diabète et la dégénération maculaire sont difficiles à diagnostiquer et requièrent un suivi minutieux afin de documenter les changements subtils. L’imagerie rétinienne est importante, car elle permet la documentation précise de la taille et le degré des anomalies telles que le naevus rétinien et les myodésopsies (taches) causées par la dégénération maculaire.

La fatigue oculaire est souvent causée par l’hypermétrope, la myope, l’astigmatisme ou la presbyte. Dans ces cas, les yeux  s’efforcent continuellement à voir clairement l’image sur l’écran et à maintenir le focus. Voici des conseils pour diminuer l’inconfort et augmenter l’efficacité à l’ordinateur :

  • Placement : C’est important de bien placer votre ordinateur, votre clavier et votre copie de travail. Gardez une distance d’un bras entre vos yeux et votre écran et 15 à 20 degrés sous le champ de vision pour atteindre un alignement parfait une position idéale du cou.
  • Éclairage : L’éclairage de la salle doit être diffusé et indirect afin de diminuer l’éblouissement et le reflet de l’écran. Utilisez des rideaux pour les fenêtres et/ou un filtre anti- reflets et anti-éblouissement pour votre moniteur.
  • Lunettes : En ajoutant une couche antireflet sur vos lentilles de lunettes, il est possible de diminuer l’inconfort et la sensibilité aux lumières brillantes et/ou aux lumières vacillantes telles que les lumières fluorescentes. Votre optométriste peut aussi suggérer des lunettes conçues spécifiquement pour le travail à l’ordinateur.
  • Pause : Prenez une pause lorsque vous travaillez pendant de longues périodes de temps à l’ordinateur. Les optométristes encouragent la loi de 20-20-20 : à chaque 20 minutes, prenez une pause de 20 secondes et maintenir le focus oculaire sur un objet qui est à une distance de 20 pieds. Vos yeux seront moins fatigués.
  • Clignotement : Saviez-vous que nous clignotons nos yeux en moyenne, 12 fois par minute? Par contre lorsque nous sommes à l’ordinateur, nous clignotons nos yeux en moyenne 5 fois par minute. Par conséquent le film lacrymal s’évapore ; en autres mots, les yeux sèchent. Soulagez l’inconfort en utilisant des gouttes de larmes artificielles et n’oubliez pas de clignoter vos yeux!

Un optométriste est un médecin d’optométrie qui examine des patients dans le but de diagnostiquer, traiter, gérer et prévenir les pathologies oculaires ainsi que ses structures reliées.

Un ophtalmologiste diagnostique et traite les maladies oculaires. Suite à ses études en médecine, ce médecin doit suivre des formations additionnelles pendant quelques années afin de pouvoir exécuter des chirurgies oculaires.

Un opticien effectue l’ajustement et l’essayage des lunettes, des lentilles cornéennes et des appareils de correction visuelle prescrits par un professionnel dans le domaine de la santé oculaire.

Les lunettes de soleil ordinaires répondent à divers besoins des patients et sont offertes sous diverses tailles, couleurs et densités. Les lunettes de soleil doivent respecter certains critères de sécurité afin d’effectivement protéger les yeux contre les rayons UV.

Les lunettes de soleil polarisées sont fabriquées avec des lentilles plus sécuritaires qui atténuent l’éblouissement, offrent une meilleure perception des couleurs et protègent à 100% les rayons UV. Les lentilles polarisées sont idéales lorsque la lumière est très éblouissante par exemple en jouant des sports aquatiques, en conduisant et en jouant au golf.

Une couche antireflet est un traitement que l’on applique sur les deux côtés des lentilles des lunettes. Il permet à la lumière de traverser plus efficacement et réduit le reflet. Par conséquent, la vision est plus claire, surtout en conduisant la nuit ou en travaillant à l’ordinateur pendant de longues périodes de temps. Les lentilles sont aussi esthétiquement agréables à cause du faible niveau de reflet. Dans la plupart des cas, la couche antireflet donne l’impression que les lentilles sont plus minces et/ou invisibles ce qui fait en sorte que vos yeux sont vus plus clairement.

Un grand choix de lentilles existe sur le marché. Lors de votre examen, votre optométriste déterminera la correction requise et expliquera comment une paire de lunettes pourrait améliorer votre vie quotidienne. L’optométriste recommandera le style et le matériel pour les lentilles basé sur votre ordonnance et vos besoins personnels.